Introduction

Le projet Alcotra GlaRiskAlp a été mis en place pour apporter des réponses pratiques et théoriques aux risques causés par la réduction de l’extension des glaciers dans les Alpes occidentales (France et Italie). Commencée il y a un siècle et demi et s’accélérant à partir des années 1980 grâce du fait des conditions climatiques, cette rétraction glaciaire entraîne différentes conséquences pour les territoires d'haute montagne en général, en particulier dans des Alpes. Les effets principaux concernent la stabilité des secteurs glaciaires et périglaciaires.

Afin de rendre plus efficace la planification territoriale efficace et améliorer la gestion des risques dans les zones alpines, ces phénomènes doivent être mieux pris en considération, ce qui exige une amélioration de nos connaissances. Le projet GlaRiskAlp a traité de ces dynamiques, en réunissant plusieurs organismes français et italiens qui étudient la montagnes et ses aléas entre 2010 et 2013.

Ce site présente les résultats principaux des activités du projet. Les descriptions sont rédigées par les partenaires : Fondation Montagne sûre (chef de file), ARPA Vallée d’Aoste, CNR-Irpi, CNRS (Laboratoires LGGE, GIPSA-Lab, EDYTEM) et Université de Savoie (Laboratoire LISTIC). Des documents détaillant ces études sont disponibles à l’intérieur des différentes sections.

GlaRiskAlp est un Projet simple dans le cadre du Programme Opérationnel de coopération territoriale européenne «Alcotra», plan de collaboration des régions des Alpes Latines financé par la Commission Européenne via le FEDER et cofinancé par les deux États et les collectivités locales.

Le project a été financié par: