CARTOGRAPHIE GÉOMORPHOLOGIQUE DES SECTEURS DÉGLACÉS

Résultats du project » CARTOGRAPHIE GÉOMORPHOLOGIQUE DES SECTEURS DÉGLACÉS

  • Carte géomorphologique du secteur du glacier des Sources de l’Isère (Vanoise, France).
    Carte géomorphologique du secteur du glacier des Sources de l’Isère (Vanoise, France).

L’étude des secteurs qui étaient englacés au PAG voire dans les années récentes s’est faite principalement par le biais de la cartographie géomorphologique. Elle s’attache à relever les formes (e.g. moraines) et dépôts (e.g. till) qui nous renseignent sur les positions antérieures du glacier. Elle met également en évidence les éléments qui témoignent du fait que ces marges proglaciaires sont propices à l’occurrence d’aléas tels que vidange de lac glaciaire, lave torrentielle ou glissement dans une moraine.

La démarche mise en œuvre comporte plusieurs volets. La photo-interprétation des orthophotographies les plus récentes permet de se familiariser avec le secteur étudié et d’identifier les principaux dépôts et formes, que l’on intègre dans le SIG. Elle permet également de délimiter les incertitudes éventuelles qui ne peuvent être levées que directement sur le terrain afin de compléter la cartographie géomorphologique. Par ailleurs, une chaîne de traitement semi-automatique par télédétection des modifications géomorphologiques a été mise au point pour faciliter la mise à jour de la base de données.

Deux niveaux de précision ont été établis. Certaines marges proglaciaires ont fait l’objet d’une cartographie géomorphologique détaillée qui inclut non seulement les formes et formations glaciaires et fluvio-glaciaires, mais également celles structurales (e.g. escarpement), périglaciaires (e.g. glacier rocheux), fluviatiles (e.g. terrasse) et gravitaires (e.g. glissement). Faute de temps, les autres marges proglaciaires n’ont bénéficié que d’une cartographie succincte qui ne distingue que les formes constituées de sédiment (e.g. moraines) et les dépôts d’une part, les affleurements rocheux d’autre part.

Cette base de données géomorphologiques peut être utilisée pour reconstituer les différentes extensions des glaciers depuis la fin du PAG. Elle sert également de base à l’évaluation de la prédisposition des marges proglaciaires à l’occurrence d’aléas. Elle a permis par exemple la réalisation d’un inventaire des lacs d’origine glaciaire qui sont apparus depuis la fin du PAG, en particulier depuis les années 1980. Cet inventaire est associé à une base de données sur le type de lac, sa superficie, ses caractéristiques principales, dont sa date d’apparition lorsqu’elle est disponible.

Condition d’utilisation des données

L’accès et la visualisation des données des glaciers de la Vallée d’Aoste sont libres. Pour toute autre utilisation (élaboration, recherches, études) il est nécessaire de faire requête à la Région autonome Vallée d’Aoste (Structure activités géologiques), propriétaire des données, ou à la Fondation Montagne sûre (villacameron@fondms.org), qui gère la mise à jour de l’inventaire, en indiquant nom, organisme d’appartenance, adresse, contact email et type d’usage prévu des données.

Prière de citer comme source des données dans tout document en faisant usage le Catasto ghiacciai della Regione autonoma Valle d’Aosta - http://catastoghiacciai.regione.vda.it/Ghiacciai/MainGhiacciai.html